Plainte vidéo. Que se passe-t-il à la Croix-Rouge? leur "cri de douleur" | Male Extra mieux que Cialis





Le Corps des infirmières volontaires de la Croix-Rouge italienne a récemment mis en ligne une vidéo sur laquelle tout le malaise de l’institution des volontaires est mis en exergue, face au manque de considération et de sensibilité manifesté par le président national de la Croix-Rouge, Francesco Rocca, après une ensemble de mesures réglementaires.

Selon les plaignants, les infirmières de la Croix-Rouge auraient été, au fil du temps, escroquées "d'emblèmes" et souvent aussi de fonctions, après avoir écrit des pages indélébiles de l'histoire, au service des forces armées italiennes. L'histoire commence il y a environ un an.

En mai 2017, les premières allusions à la détérioration des relations entre Monica Dialuce, inspecteur national du Cri Volunteer Nursing Corps et le président de la Croix-Rouge italienne, Francesco Rocca. L’objet d’échanges d’opinions intenses était une RDP ordonnant la suppression des insignes de grade dans les activités civiles des Sœurs.

Déjà à l'époque, Monica Dialuce avait dénoncé le "manque de raisonnabilité" de la disposition qui laissait "un goût amer" à tout le corps des volontaires.

Dans une intervention longue et sincère sur Facebook, le même Dialuce a également dénoncé le fait que "la page dédiée aux infirmières de la Croix-Rouge sur le site officiel du CRI national n'était pas gérée par les sœurs, mais par un" responsable "anonyme. Toute initiative, se plaint le Dialuce, de remplir et de diffuser les messages n’était pas gratuite, au contraire, elle augmentait la dose que le Dialuce "ne représente pas du tout les idées du Corps". "Au moins, nous sommes réservés", a déclaré l'inspecteur national, "le droit d'exprimer ce que nous sommes et de croire avec notre stylo". "Pourquoi continuer à harceler les sœurs avec des mesures non fondamentales lorsqu'elles rendent les services que les présidents du CRI prévoient chaque jour avec dévouement?" dignité le travail de bénévolat au sein de la plus prestigieuse association, la Croix-Rouge italienne ». Dialuce a ensuite évoqué l'amendement contesté à la réforme du troisième secteur, précisant qu '"il n'y a pas de disposition à soumettre au ministère de la Défense".

"Les corps auxiliaires n'abandonnent pas la maison de la Croix-Rouge, il n'y a aucune violation du principe de l'unité. Il semble immédiatement impossible de soumettre le corps auxiliaire du Cri au ministère de la Défense, comme cela a été révélé, même superficiellement. Il n’ya jamais eu d’intérêt du dicastère dans ce domaine ".

Le ministère, quant à lui, "propose la possibilité de signer directement avec les organes auxiliaires la convention sur la manière dont ces derniers doivent garantir l'aide aux forces armées, contre une contribution économique spécifiquement versée annuellement au CRI".

Dialuce espère que "le moment est venu d'ouvrir les portes d'une collaboration réelle, concrète et efficace, afin de lui donner la possibilité de participer à la construction de ce foyer commun à tous les volontaires, d'abandonner la conduite d'impositions, en particulier provenant d'un sommet qui, de par sa nature, devrait être pacifique, juste et sans préjudice d'aucune sorte ».

Avec la récente vidéo, les infirmières de la Croix-Rouge suivent l’actualité et utilisent également la communication numérique, dans l’espoir que cette fois-ci, "le message" puisse arriver clair et fort à ceux qui n’auraient peut-être pas voulu et savaient lire entre les lignes écrites plusieurs fois par le Organisme bénévole très respecté et apprécié des Italiens.

Plainte vidéo. Que se passe-t-il à la Croix-Rouge? leur "cri de douleur" | Male Extra mieux que Cialis
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire